08 nov. 2006

Je n'aime pas Noël

arbresneige

Suis-je normale ? Je n'aime pas Noël.
Alors que je lis dans les autres blogs que Halloween c'est cuit, et que maintenant Noël commence au 15 octobre, ce sujet me semble d'actualité.

Il va falloir penser aux cadeaux ! Le stress des cadeaux...
Cette histoire de cadeaux qui enlèvent toute la spontanéité de cette fête. Il faut les choisir des semaines à l'avance, faire la queue en ville au milieu d'une foule.
Les cadeaux pour les enfants, je conçois, mais tous les autres ?
Il y a tout le battage commercial autour, la culpabilité si vous n'achetez rien, la question de savoir si le cadeau va plaire, les idées à trouver avec une date limite pour trouver l'idée puis la concrétiser, comme une épée de Damoclès.
Ces cadeaux deviennent une obligation, et l'obligation gâche un peu la fête. Il y en a trop à penser à la fois, comment personnaliser et prendre du plaisir à les faire ?

En fait, Noël sans cadeaux, ce serait beau. Une fête conviviale autour d'un bon repas, retrouver de la famille, se réchauffer le corps et le coeur autour d'une cheminée ou d'une table bien mise, et d'un bon vin ou de délicieux chocolats.
On s'offrirait des bons moments, on se mitonnerait des petits plats les uns les autres, le plaisir d'être ensemble primerait sur les cadeaux...


Qu'on soit croyant ou non Noël est pourtant en moment important. Ce jour marque la fin de la nuit de l'hiver, l'allongement des jours, le retour probable du printemps, de la vie. Une naissance de toute façon. Cela mérite d'être fêté...

J'aimerais que cette fête commercial redevienne une fête de la chaleur humaine.. je crois trop au Père Noël peut-être ?

Posté par arianebobine à 19:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Je n'aime pas Noël

    je n'aime pas noel

    noel est pour certains nombre de nous une corvée...Et oui la société bouge , seule le gaspillage et le commerce retrouve un plus dans cette fête démodée , ou bien peu de monde réalise un vrai noel depuis longtemps chaque année je subis cete corvée et je me plonge dans une déprime jusqu'au 10 JANVIER car souvent être obliger de dire bonne année à des collègues qu'on déteste est digne d'un film de spielberg ...Je ne souhaite pas être juger sur mes propos mais qu'on me laisse libre d'assumer si un jour noel venait a disparaitre..

    Posté par angedefeu, 24 déc. 2008 à 07:40 | | Répondre
  • Je me pose une question: N'est-ce pas un prétexte, une excuse toute trouvée, pour rassembler des personnes qui sont de plus en plus éloignées, lointaines les unes des autres ? Plus de contact, dans un monde froid et aseptisé. Ce n'est qu'une question, elle vaut ce qu'elle vaut. Mais, en dehors de ce matracage publicitaire et commercial, en dehors de la religion, cette fête existe toujours, malgré tout, parce que nous manquons tous de chaleur humaine. Et, comme nous ne savons pas comment l'exprimer, nous continuons, bêtement, notre manège des cadeaux.
    Comment retrouver cette chaleur humaine ? En cessant de nous méfier les uns des autres. Je ne voudrai pas paraître pessimiste, mais ça me semble plutôt mal engagé...
    Et,le pire c'est que si une personne, que je ne connais pas, m'interpelle dans la rue, je vais immanquablement me demander ce qu'elle me veut. Tous marqués au fer rouge ? Encore des dégats de notre façon de vivre, de notre société dite civilisé...

    Posté par Claire Ogie, 09 nov. 2006 à 11:36 | | Répondre
  • Bien vu

    Bien vu,
    Noël est peut-être bien une (dernière ?) occasion de chaleur humaine dans certaines familles.

    Ton commentaire tout simple en apparence m'explique les incompréhensions avec certaines personnes de ma famille.
    Ils planifient les moments de chaleur humaine, "sinon on ne se verra jamais". Et moi je trouve que toute cette planification manque bien de spontanéité et de chaleur. Je préférerais les voir mieux dans des moments moins conventionnels.
    Dialogue de sourds ?

    Posté par Ariane, 10 nov. 2006 à 12:56 | | Répondre
  • moi j'ai réglé le problème, je reste chez moi tant que les fêtes ne sont pas terminées et pas de soucis, pas de fric foutu en l'air, pas de boutique à se farcir, et de toute façon je déteste qu'on m'encombre avec des conneries qui ne me servent à rien ! tant pis pour ceux qui me critiquent mais l'Homme est maléable et finit toujours par accepter les choses, alors plus personne ne m'emmerde avec les fêtes ! pas mal non? j'ai pas de gosses ce qui arrange les choses ! alors courage à ceux qui n'en peuvent plus, la solution est forcément à votre portée !

    Posté par rere, 21 nov. 2012 à 17:08 | | Répondre
Nouveau commentaire