21 oct. 2007

Confiance en soi

rocherscorsesIl y a peu, Corinne a fait paraître sur son blog un billet sur l'Estime de soi.
Un sujet vraiment intéressant, notamment lorsqu'elle parle du "matraquage visuel médiatique" culpabilisant et qui n'aide pas à l'estime de soi. Réflexions qui me rappellent aussi des échanges avec Claire.

Je n'ai pas beaucoup bloggué ces derniers temps, j'ai laissé passer la réponse. En fait, pour donner quelques nouvelles, j'arrive à six mois et demi de grossesse. Je me sens mieux après une période où j'ai dû lutter contre divers virus qui m'ont bien fatiguée. Mais le soir après le travail, me remettre à l'ordinateur est au dessus de mes forces...

Je n'ai pas répondu non plus car ce que j'avais envie de dire ne se résumait pas en quelques mots.

En fait, cette notion d'estime de soi m'a fait penser à mes connaissances, et à la perception qu'ils me donnent de leur propre estime.
J'ai l'impression que ce n'est pas ceux à qui la vie a le moins fait de cadeaux, qui ont le moins d'estime pour eux mêmes.

Comme si rencontrer des barrières les avait aidé à construire leur personnalité. A moins que la différence ne leur ai donné la force de dépasser les apparences ?

Voici quelques portraits, les prénoms ont été changés bien sûr.

Géraldine, 28 ans, jeune femme vive, née avec une malformation d'un bras. Qui a passé son permis et conduit des voitures avec boîtier automatique. Qui travaille dans la gestion dans une région où trouver un emploi n'est pas chose simple. Qui a rencontré un apprenti cuisinier qui est devenu son mari il y a huit ans, leur fille a maintenant six ans.

- Bénédicte, 35 ans, belle brune dont la démarche trahi, à qui prête attention, le fait qu'elle n'a qu'un pied. Qui a fini par trouver un homme qui n'avait pas honte d'elle à la piscine ou à la plage lorsqu'elle enlevait sa prothèse. Ils viennent d'avoir leur deuxième fils. Après avoir testé la planche à voile, elle rêve de faire du parachutisme.

- Tina, 35 ans, franchement en surpoids et avec un passé lourd d'une famille qui lui a toujours fait croire qu'elle était fragile et capable de rien. Qui a fini par larguer un mari qui la méprisait. Qui a repris des études pour avoir un travail intéressant. Qui s'est battue contre sa belle-famille pour récupérer la garde de sa fille. Qui a rencontré un nouvel homme avec qui refaire des projets de vie commune. Qui ose se mettre en maillot de bain pour aller à la piscine régulièrement, et trouve cela bien agréable de nager...

- Gérald, 41 ans, le bel homme aux cheveux noirs qui ose enfin se dire que s'il n'arrive pas à fonder une famille comme monsieur tout le monde, ce n'est peut-être pas très grave. Qui arrive enfin à dire qu'il se sent bien dans sa vie de célibataire. Qui fait de nouveaux projets dans cette vie sans culpabiliser de ne pas les faire à deux.

- Jeanne, 40 ans, brune, harmonieusement proportionnée, mais qui pense toujours être trop grosse, pas assez bien, célibataire, et qui de toutes façons a baissé les bras. Trop tard maintenant, "aucun homme ne s'intéresserait à moi". Est-ce pour être sûre de ne pas être déçue ? Elle dit qu'elle est trop difficile de toutes façons.

- Dany, 37 ans, grande blonde et mince. Qui a vécu un terrible abandon à la naissance et à bien du mal à s'en remettre. Qui semble toujours trouver incroyable qu'un homme l'aime, même si ce n'est pas toujours pour sa sensibilité et son intelligence. Alors qui se lance dans des histoires amoureuses dont elles ressort si souvent déçue.

- Vincent, 34 ans, le genre de mec sympa, mignon et plein d'humour, qui en rajoute peut-être un peu parfois. Parce qu'il ne se sent pas sûr de lui ? Qui a perdu son boulot mais ne cherche pas vraiment. Qui semble vivre sa solitude comme une fatalité, laissant glisser sa vie derrière une console de jeu.

En repensant à toutes ces personnes, à ce que je sais de leur vécu, j'aurais tendance à dire qu'avoir une apparence extérieure proche de celles qu'on trouve à la télévision ou dans les magasines n'est pas un gage d'estime de soi.
Il me semble qu'un enfant en qui ses parents ont eu confiance, malgré les apparences, et qu'ils ont poussé à progresser sans à priori (le cas de Géraldine est le plus flagrant) et à dépasser les obstacles, est bien mieux armé en estime de soi que le plus bel enfant qui viendra illustrer les magazines de mode.
Pour ceux qui n'ont pas eu cette chance, et je pense à Tina et Gérald, il faut avoir eu le courage de creuser sa vie, son enfance, de comprendre où est la faille, pour arriver à la dépasser.

Et à regagner l'estime de soi que tout un chacun mérite...


Posté par arianebobine à 21:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Confiance en soi

    Je pense qu'effectivement les épreuves que l'on traverse au cours d'une vie forgent en nous une certaine force, et donc au final un accord avec nous même. La confiance en soi vient progressivement après avoir dépassé les fameuses embûches qui se trouvaient sur le chemin. Cela nous conforte dans notre capacité à relever le défi de la vie. Il y a toujours du travail à faire, mais c'est un point de gagné au milieu des instants de doutes. On est jamais certain de rien, enfin en ce qui me concerne tout du moins...

    J'aime bien ta conclusion, c'est tout à fait ce que je pense. )

    Posté par Claire Ogie, 24 oct. 2007 à 08:34 | | Répondre
  • Avoir confiance en soi, voilà une belle interrogation. Je pense que tout commence très très tôt dans notre vie. C'est à mon avis un des rôle essentiel du métier de parents. Car qui mieux qu'un papa ou qu'une maman peut apprendre à son enfant à se faire confiance, en lui donnant des responsabilités à son niveau, en lui montrant qu'on croit en lui, qu'il est capable. Bien sur, que la vie aussi se charge de par les épreuves que l'on traverse de nous renforcer ou de nous diminuer dans cette confiance que nous avons en nos capacités, dans cette estime de soi que nous ne devrions jamais oublier ni perdre.

    Posté par Béatrice, 26 oct. 2007 à 06:32 | | Répondre
  • Je suis contente que tu postes à nouveau Ariane, tes billets sont si justes...
    Je réfléchis à l'estime de soi et je reviens !

    Posté par Laure, 29 oct. 2007 à 09:31 | | Répondre
  • Laure, merci d'être passée, d'avoir lu et commenté !

    Béatrice, ta remarque est juste, il faut faire confiance à l'enfant pour qu'il prenne confiance, et cela ne doit pas être facile de le laisser partir parfois sur des chemins hasardeux, "semés d'embûches", pour se forger son propre caractère...

    Cette semaine j'ai mangé avec une amie que je n'ai pas cité ici, et qui traverse une phase de crise de confiance justement. Manque de confiance en elle qu'elle se reproche en ce moment de reporter sur son enfant. Je lui ai dit qu'au moins, elle est lucide, comme toi Claire qui n'est sûre de rien, mais qui au moins avance les yeux ouverts dans ta vie.
    Il y a tant de personnes qui donnent l'impression d'être sûr d'eux, mais sait-on ce qui se cache derrière leur assurance ?

    Posté par Ariane, 01 nov. 2007 à 16:35 | | Répondre
  • Confiance en soi

    Je préfère parler de confiance en soi plutôt que d'estime de soi. Peut-être que je coupe les cheveux en quatre mais c'est un peu différent. L'enfant quand on lui fait confiance, qu'on l'accepte tel qu'il est (même avec un pied, un bras en moins, etc.) aura confiance en lui et s'aventurera sereinement dans la vie. L'estime de soi, c'est un pas de plus. S'estimer signifie qu'on est en règle avec soi-même, qu'on a appliqué les valeurs auxquelles on croit sans faire de mal à quiconque. Enfin, tu vois, une histoire avec sa conscience. En tous cas, c'est le sens que je donne au mot estime.

    Posté par polly, 09 nov. 2007 à 21:39 | | Répondre
  • je crois qu'on peut dire tout et son contraire sur ce sujet, la confiance en soi est une notion tellement fragile et personnelle.
    Est-ce qu'il faut avoir de l'estime de soi pour avoir confiance en soi ou est-ce qu'il faut avoir confiance en soi pour pourvoir faire l'auto évaluation que l'on s'estime ??

    peut-être que la confiance en soi c'est ce qu'on donne à voir aux autres, la manière dont on va être perçu. la manière dont on va faire face aux événements de notre vie. elle s'acquière de différentes manières, la confiance que l'autre a mis en nous , les épreuves que l'on a surmontées, la manière dont on est aimé.

    l'estime de soi , je la perçois comme une notion plus intérieure, c'est soi avec soi.
    le jugement de ce que l'on a de soi. c'est l'adéquation entre nous et l'idéal que l'on voudrait atteindre; c'est ce que l'on a imaginé de ce que l'on voudrait être, confronté à la réalité.

    Posté par cilou59, 11 nov. 2007 à 11:08 | | Répondre
  • Confiance ou estime ?

    Polly, Cilou59,
    vos commentaires me montrent qu'Estime de soi et Confiance en soi sont pour moi complètement mélés.
    Comment être confiant dans ses capacités si on ne s'estime pas capable ?

    Ce que j'en comprends c'est qu'estime est plus un rapport à soi et confiance un rapport aux autres. Je ne faisais pas cette nuance, pour moi estime est plus de l'ordre du jugement et la confiance va déterminer l'action.
    Je pense que la confiance en soi, c'est d'abord une question à résoudre envers soi-même. Il me semble qu'on va naturellement avoir confiance dans une personne qui aura elle-même confiance dans ses capacités...
    Mais comme dis polly, on est peut-être en train de couper les cheveux en quatre

    Posté par Ariane, 12 nov. 2007 à 09:47 | | Répondre
  • juste merci

    J'ai lu et relu votre billet et je ne sais pas quoi dire. Cela me touche. Tout simplement. Et cela me parle. Donc merci.

    Posté par l_mouse, 30 avr. 2008 à 14:21 | | Répondre
Nouveau commentaire