27 déc. 2006

Images

Par moment j'ai l'impression d'avoir une overdose d'images.
Comme si j'avais été programmée avec un réglage "hypersensibilité ++" et calibrée avec l'option "saturation rapide". Je ne suis pas une machine, désolée pour ce langage, mais c'est à ça que me fait penser ma manière de recevoir les flots d'images qui se déversent des magazines, des journaux, de la télé, du cinéma, des affiches de publicités, internet bien sûr... Je suis un récepteur, un récepteur détraqué.

Des images vendeuses, accrocheuses, choquantes souvent, pour attirer l'attention.
Nous vivons dans un monde d'images et parfois j'aimerais y échapper.

Quand je parle de mon hypersensibilité, c'est que je suis très facilement choquée, ou émue par ce que je vois. Récemment, nous sommes allés voir le dernier film de Scorsese avec des copains, j'ai fermé les yeux pendant combien ? un tiers du film ? J'ai du mal à faire la part des choses entre ce qui est réel ou pas, c'est bien le problème de l'image d'ailleurs, je l'ai abordé récemment.

Je ne suis pas hypersensible au point de tomber dans les pommes pour un rien. Je ne me suis jamais évanouie, j'ai déjà affronté des situations difficiles (accouchement d'une amie, visite à l'hôpital ou chez elles de personnes très malades). Ces situations me traumatisent moins finalement que les images. J'ai l'impression de pouvoir apporter ma contribution, d'aider, de ne pas rester passive. Bien sûr ce n'est pas tout les jours.

Alors que les images, je les subis, tous les jours. Tout le message positif ou négatif qu'elles m'envoient. Comment dire stop ?nuagevent

Fermer les yeux, parfois. Eteindre la télé, souvent. Ne plus acheter ces magazines qui essayent d'accrocher le regard par des images crues ou violentes. Le choc des photos, très peu pour moi, merci.

Me ressourcer en partant dans la nature, loin des panneaux publicitaires, des zones commerciales avec leurs enseignes lumineuses géantes, horribles...

Des arbres, des montagnes, des fleurs. Des oiseaux, des nuages.

Le souci, c'est que mon travail c'est en ville, j'habite en ville. Alors je me débrouille comme je peux. Les arbres qui prennent des couleurs dorées le long des boulevards. Les mouettes qui tapent l'eau avec le bout de leur aile. Les canards et les oies, parfois des hérons le long du Rhône. Les étourneaux alignés le long d'un immeuble.

cormoranmouettesIl y a pas mal d'oiseaux migrateurs dans une ville comme Lyon à l'automne. Alors je me promène le nez en l'air dans la rue. Je me ressource avec des bribes de nature. Et mon fond d'écran au travail me parle d'une randonnée en montagne que j'ai fait il y a deux ans...

Vivement le printemps.

Posté par arianebobine à 13:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Images

    Le repos visuel

    A ce sujet, je trouve ton blog très doux, très apaisant. Tes photos sont très belles et bien à propos. C'est agréable et c'est toujours un plaisir de se promener par ici... )
    J'ai également ce besoin de calme, de part le bruit qui nous entoure, et de repos visuel. Je n'ai rien trouvé de mieux que de vivre à la campagne. Cela m'apaise au plus haut point. Ce n'est malheureusement pas toujours très compatible avec le travail, c'est une évidence...
    A bientôt. )

    Posté par Claire Ogie, 29 déc. 2006 à 11:04 | | Répondre
  • Apaisant

    Merci pour ce commentaire Claire.. viens t'apaiser quand tu veux sur mon blog

    Posté par Ariane, 30 déc. 2006 à 13:03 | | Répondre
Nouveau commentaire