19 nov. 2006

Certitudes ?

A l'heure où tous les débats tournent autour de la campagne pour les présidentielles, je m'interroge sur les certitudes qu'on peut avoir en ce bas monde.

Pour le moment je n'en ai qu'une, je n'arrive plus à regarder la télévision depuis 2002. Je lis les journaux, internet, mais je ne regarde plus de direct. Plus la télé de face quoi, pas sans recul...
Peu avant les élections, les multiples reportages sur la violence et l'insécurité, m'ont laissé comme une impression de manipulation. Comme s'ils avaient un tout petit peu influencé les votes....

L'image est terrible, l'image marque et il me semble brouille la réflexion et le recul qu'on peut prendre par rapport aux faits. Toutes les images qu'on nous montre n'ont-elles d'autre but que de nous manipuler ?

J'ai regardé aujourd'hui un reportage que j'ai enregistré comme une tentative d'alternative. Un reportage de Bertrand Tavernier (1997) : "De l'autre côté du périphérique". Loin des reportages chocs qu'on avait pu voir à la télévision lors de la dernière campagne présidentielle. Ici il est question d'humanité. De gens intelligents et sensibles qui aimeraient qu'on les respecte pour ce qu'ils sont. De personnes qui perdent leur emploi à 46 ans et qui désespèrent d'en retrouver un. De proximité et de solidarité. Tout n'est pas rose, et j'ai le sentiment que ce reportage ne cherchait pas à cacher ni à excuser les incivilités qui peuvent exister dans la cité. Mais d'en parler comme du reste, sans mettre l'accent sur les seuls points négatifs visibles.

Des visages et des sourires en contrepoids aux vitres brisées et au gris des barres. Et la réflexion d'un habitant qui fait écho en ce moment : "je croirais vraiment en un homme politique que s'il vient nous voir en dehors d'une période électorale".

Peut-être ce reportage est-il très orienté ? Peut-être l'image d'humanité qu'il me laisse est-elle trop angélique ?

Les mots surlignés de ce message montrent j'espère que je reste perplexe par rapport à tout ce que je vois. Y compris ce reportage, qui pourtant a su me séduire.

Rester dans le doute serait trop facile, il faudra bien que je me décide.
A défaut de certitudes, je me raccroche à l'espoir. J'espère que la France ne cédera pas trop facilement à la peur. La peur par les images...

...il me semble avoir entendu parler de cela en cours d'histoire, et pour différents régimes.

Il me semble qu'on appelait cela de la propagande...

Posté par arianebobine à 22:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Certitudes ?

    Combien je suis d'accord avec toi ! Toutes ces images dont on nous abreuve quotidiennement tiennent souvent du gavage d'oie. Rony Brauman, au cours d'une émission littéraire, proposait de commencer par ne plus regarder le JT du soir, mais de s'informer autrement, par la presse écrite, et là encore, pas n'importe laquelle... Bon, il faisait mention de cette idée, par rapport aux déviances, à la confusion, entre la politique et la compassion généralisée. J'avais trouvé cela très intéressant.

    Posté par Claire Ogie, 20 nov. 2006 à 15:52 | | Répondre
Nouveau commentaire