17 oct. 2006

Qu'est-ce qu'être une femme ?

femmeCe qui me semble sûr, c'est qu'être une femme ce n'est pas cette image, fringues, maquillage, lingerie, cuisine. Tout ce que nous imposent les journaux féminins et qui n'est que du visuel, ou un "art de vivre" qu'on nous imposerait depuis la naissance...

Etre femme, c'est d'abord une caractéristique physique avec laquelle on nait.

Une femme, qu'elle le veuille ou non, et assez tôt dans sa vie, est prédisposée physiquement pour l'enfantement. Il en résulte certaines caractéristiques physiques qui attirent les hommes...
(Et la pillule ne nous aide pas vraiment à l'oublier, cette prédisposition à l'enfantement : au contraire elle nous le rappelle chaque jour !)

Cette différence physique indéniable d'avec les hommes n'est, à mon humble avis, pas liée à la taille du cerveau, mais principalement au fait d'avoir un cycle qui engendre des saignements une fois par mois qui font mal au ventre, mettent de mauvaise humeur, et qui sont plutôt pénalisants pour aller bosser ! Pas de panique, rien d'insurmontable de ce côté là...

Une femme qui peut enfanter, qui va porter l'enfant. Ce rôle de porter l'enfant est très valorisé dans notre société. Mais ne serait-ce pas au détriment du reste ? Faut-il résumer notre vie à la seule gloire d'avoir des enfants ? Est-ce qu'on n'oublie pas que ce n'est qu'une partie de notre vie ? Que faire de l'avant et de l'après ?

Etre une femme, c'est aussi "subir" une pression de l'environnement, comme un homme d'ailleurs. D'où une certaine "déformation" ?

Si on la pousse à aimer les fringues, la mode, à soigner son aspect physique, à s'occuper de la maison, c'est qu'elle aura ce rôle à assumer, séduire un homme qui lui fasse des enfants, tenir sa maison, s'occuper d'eux, leur faire à manger. C'est sûrement quelque chose de vital pour l'espèce, mais l'espère oublie peut-être parfois de prendre du recul par rapport à la possibilité pour une personne de faire autre chose de sa vie que ce qu'il est "normal" ou "bien vu" d'en faire...

Posté par arianebobine à 00:03 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


Commentaires sur Qu'est-ce qu'être une femme ?

    la vrai femme

    une femme restera toujours au yeux de l homme une maman !! il attendra d elle ce que sa mere faisait!! c est con ! mais c est la realité !!

    Posté par souricette, 11 nov. 2007 à 22:09 | | Répondre
  • la vrai femme

    la vrai femme c est celle qui reste belle et qui ne pose pas de question !!!

    Posté par souricette, 11 nov. 2007 à 22:16 | | Répondre
  • Vocabulaire

    Bonjour Souricette, merci de ton passage.
    Je ne peux te répondre car les mots "toujours" "vrai" et surtout "ne pose pas de question" ne font pas partie de mon vocabulaire courant...

    Posté par Ariane, 12 nov. 2007 à 09:35 | | Répondre
  • question importante

    kikoo!!!

    j'ai lu les messages qui sont très bien, mais j'ai quand même une question: qu'est ce qu'être une femme?
    parce que voilà:je suis une fille de 19 ans et je suis très feminine (maquillage, mode, et tout ce qui est couramment l'attiraille d'une femme) mais j'ai un caractère violent, dominatrice, et personne ne me reconnais en tant que femme. c'est très embetant!!!!
    alors, j'aimerais que l'on me dise qu'est ce que c'est que d'être une femme pour que j'essaye de le devenir. es ce être une poupée qui se tais et qui sourit, ou es ce être autre chose ( autre chose que la mère poupée qui fait le menage)?
    merci d'avance pour les reponses
    bien à toi ariane!

    Posté par daria, 03 févr. 2008 à 22:56 | | Répondre
  • Etre soi, trouver son équilibre, le défi de toute une vie...

    Qu'elles s'occupent de ce qui les intéressent et envois baldinguer tout le reste !

    Posté par Claire Ogie, 28 oct. 2006 à 08:37 | | Répondre
  • On peut faire des enfants et détester les tâches ménagères.
    On peut faire des enfants et ne pas se prendre au sérieux.
    On peut faire des enfants et hurler haut et fort contre l'injustice.
    On peut faire des enfants et être un électron libre !

    Posté par KT, 29 oct. 2006 à 19:55 | | Répondre
  • ouf...

    KT, ouf merci, tu me rassures, alors on peut faire des enfants et garder sa personnalité !
    Comme dit Claire, être soi, est un défi qui demande parfois de ne pas trop faire attention à ce qu'on dit.
    Je me demande si vous aussi vous avez ressenti cette "pression", qui pour ma part est apparue dans mon entourage, quand je faisais des choix hors norme (mon métier, mes choix de vie, etc.) Et vous ?

    Posté par Ariane, 30 oct. 2006 à 22:44 | | Répondre
  • femme ,fille ,mère...

    il était une fois une mère et une fille qui étaient trés proches ,peut être trop proches parceque la fille avait une adolescence difficile ,était mal ds son corps et un besoin affectif que la mère essayait de combler .la fille est brillante et finit ses études et la mère est fière et à ce moment de leur histoire la fille annonce ,"je suis homosexuell" et le monde s'écroule et la mère ne sait pas continuer...

    Posté par ellemère, 24 nov. 2006 à 14:19 | | Répondre
  • Réflexions

    Bonjour ellemère,
    bienvenue sur la bobine d'ariane...

    Ton commentaire n'appelle peut-être pas de réponse. En tout cas il décrit une situation sans vraiment donner des sentiments ou des réflexions autour.
    Pourtant je vais essayer de te répondre sur ce qu'il m'inspire, je m'excuse si je suis "à côté de la plaque".

    La mère découvre que sa fille ne sera jamais "comme les autres femmes", et qu'elle aura peut-être plus de difficultés dans la vie qu'une autre femme. A cause du regard des autres surtout, ceux qui décident de ce qui est "normal" ou "bien vu" de faire. J'imagine que c'est une douleur pour la mère. Je pense que ce n'est pas forcément un handicap pour la fille. Pas si elle pense qu'il faut d'abord s'accepter soi, pour se faire accepter par les autres. Pas si elle décide de vivre sa vie la tête haute. L'annoncer à ses proches en est un premier effort. Est-ce que ses proches vont l'accepter ?
    C'est fort d'avoir osé le faire. Pour oser le faire j'imagine qu'elle devait avoir confiance dans ses proches, dans leur amour.

    La fille a fait des études, brillament, c'est déjà une bonne arme pour la vie. C'est une bonne arme pour forger un esprit critique, et prendre du recul par rapport au regard des autres. Elle s'en sortira.
    Mais cela dérange peut-être la mère qui cherche des pourquoi. Est-ce qu'elles étaient "peut être trop proches" ? Et si elle y était pour quelque chose ? je suppose qu'elle n'y est pas plus pour quelque chose que tout ce qui a construit sa fille, tout ce qu'il y avait autour d'elle.
    Cela fait partie de mécanismes aujourd'hui inexpliqués, est-ce qu'on explique que je n'aime pas les huitres alors que toute ma famille s'en régale pendant les fêtes ? En partie, j'ai découvert tardivement que je suis allergique à l'iode. Les explications ne sont pas toujours là où on les attends...

    Et puis pourquoi chercher une explication à tout ?
    Alors "la mère ne sait pas continuer". Et si elle continuait comme avant, car au fond, il n'y a pas grand-chose qui a changé, sauf les rêves peut-être que la mère faisait pour sa fille. Maintenant c'est sa fille qui fait ses propres rêves, et cela signifie qu'elle est capable de devenir adulte...

    Posté par Ariane, 26 nov. 2006 à 19:14 | | Répondre
  • merci pour la belle surprise de trouver une reponse à mon petit message ,merci aussi pour toute la sensibilité que j'y ai trouvée.c'est comme un écho à tout ce quime traverse et le partage de ce qu'on sent ,çà fait du bien .j'ai d'abord eu envie de developper ce que j'éprouve ds cette tempête où je me trouve et puis non ,c'était ma première prise de parole sur un blog ,je ne sais pas trop comment çà marche ,peut être est ce un lieu pour lancer des reflexions ,ss doute pas pour être trop personnelle .mais j'ai aimé le ton de ce blog que je mets ds mes favoris et je reviendrai lire et participer et peut être un jour ,dire que je vais mieux .merci encore

    Posté par ellemère, 27 nov. 2006 à 12:37 | | Répondre
  • Lancer des réflexions

    Ellemère,
    L'objectif de ce blog est bien de lancer des réflexions, et surtout de les partager.
    Ton commentaire est complètement sur le thème de la féminité, et part dans une direction à laquelle je ne pensais pas, et qui est intéressante.
    Si tu souhaites continuer à partager en ligne, tu peux commenter sous un pseudo. C'est fait pour...
    Il est aussi possible de continuer la réflexion ensemble par mail.

    Posté par Ariane, 27 nov. 2006 à 20:10 | | Répondre
  • On n'est pas une femme, ou un homme. Ce ne sont que des boîtes, des caractéristiques physiques. On est tous des êtres humains.
    Tu es une femme, car c'est ainsi, ce n'est pas un choix. Maintenant, tu as le choix d'être toi. Si tu es dominante, forte, batailleuse, ce ne sont que de bonnes armes pour la vie (sauf si ce sont uniquement des excès: apprends à doser) !
    Pourquoi être une femme devrait être se taire ? Sois juste toi. Que ce soient des caractéristiques culturellement associées aux femmes, ou aux hommes. Ce ne sont que des visions de société. Si tu n'es pas toi, tu ne seras pas heureuse ! Alors affirme-toi comme tu es ! si tu aimes être féminine de look mais n'aime pas être une poupée docile, sois ainsi ! tu n'en seras que plus séduisante et intéressante pour ceux qui s'intéresseront à toi. Les autres qui disent des conneries, genre "tu n'es pas femme", laisse-les parler, et évite-les si tu peux.

    Je ne me maquille jamais. Parfois je m'habille en homme, parfois en femme. J'adore les choses féminines, et masculines aussi. Pourtant physiquement je suis une femme. Et à l'intérieur ? Je suis peut-être du troisième sexe, peut-être d'aucun. Je suis tout simplement moi !

    A bon entendeur, salut !
    Et stop aux préjugés !

    Posté par BubbleDoll, 06 févr. 2012 à 16:50 | | Répondre
  • Préoccupation

    J'ai 21 ans.On me dis que je fais fille et non pas femme, alors que je peux avoir des diccussions sérieuses.Que pourrais-je changer dans mon comportement??
    MERCI

    Posté par lily, 13 juin 2007 à 23:04 | | Répondre
  • Préoccupation

    Euh Lily, tu me poses une colle, vu que je ne connais rien à ta situation...
    Si tu "fais fille", c'est que ton image extérieure le laisse penser. Je vois deux options à priori
    - soit ton style (habillement) est calqué sur des standards qui font oublier que tu peux avoir ta propre personnalité
    - soit les personnes qui te disent ça n'ont d'autre ambition que de te décourager, ce qui n'en fait pas des personnes très intéressantes à écouter.
    Bon voyage sur internet où tu pourras rencontrer des personnes qui écoutent les discussions avant de juger les gens...

    Posté par Ariane, 14 juin 2007 à 21:35 | | Répondre
  • Perdue...

    Bonjour, j'ai 35 ans je suis maman de 2 jeunes enfants (2ans1/2 et 7 mois). Je suis suivit pour dépression depuis 6 mois, mais cela fait 3 ans que je traine cette dépression! En fait après avoir fait le tour des différents problèmes de ma vie il s'est avéré que ma dépréssion est dûe au fait que je ne sais pas me définir en tant que femme.... Qu'est-ce qu'une femme? à chaque séance ma psy me pose cette question et je ne sais toujours pas y répondre. Je pense étre féminine (habillement, maquillage, cioffure...) mais je me sens coincée entre mes désirs professionnels, mon role de maman, mon role d'épouse... j'ai l'impresion de ne plus avoir de place pour MOI mais à tout ça ma spy me dit que ce ne sont que des symptomes et qu'ils s'en iront lorsque j'aurais réussi à définir la femme.... je me sens désespérée...

    Posté par kachou, 17 juin 2007 à 08:08 | | Répondre
  • Je crois que vu la recrudescence de comm sur ce sujet, je vais faire un deuxième billet sur ce thème !
    En espérant répondre à quelques questions-colles que vous me posez.

    Kachou, j'ai du mal à croire que ta psy te pose cette question à chaque fois. Mais si tu le dis..
    En fait, la vraie question je crois ce n'est pas "qu'est-ce qu'être une femme ?" Mais "qu'est-ce qu'être moi ?" Et en quoi être une femme m'influence dans mes envies et ma personnalité. Tu as un élément de réponse quand tu dis que tu n'as pas de place pour TOI. Et oui, la vraie réponse parfois c'est de tout faire valdinguer et de s'occuper de soi, et de laisser le boulot, la famille, les amis, 10 minutes, une heure, un jour ou une semaine. Peut-être une réponse peut alors venir, loin de tout ce brouhaha qui t'empêche de t'entendre... (et fait valdinguer la psy quelques temps aussi, si elle non plus n'est pas à l'écoute)

    Posté par Ariane, 19 juin 2007 à 22:20 | | Répondre
  • la parité

    je veux une definition surla parité de la femme

    Posté par amadou, 11 juil. 2007 à 14:35 | | Répondre
Nouveau commentaire